Opéras au Sud

Cet article est paru en premier sur https://www.maregionsud.fr/

http://example.comfileadmin/_processed_/1/c/csm_orchestre_0bd0488ebb.jpg

Avec deux des plus grands festivals d’art lyrique d’Europe fortement soutenus par la Région Sud que sont les Chorégies d’Orange et le Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence et quatre maisons opéras sur le territoire régional, la vie culturelle de la région Sud décline l’art lyrique avec qualité et modernité.

Forte du rayonnement national et international que suscite l’opéra sur son territoire, la Région Sud a conçu « Opéras au Sud ». Une initiative originale initiée en 2018, qui permet à la Région de co-produire via son agence Arsud, des spectacles ambitieux. La nouveauté réside dans une mutualisation des moyens des quatre Opéras, garantissant les emplois non délocalisables des ateliers de costumes et de décors, mais également des moyens de créer des spectacles de grande qualité.

Ce dispositif unique associe la Région Sud aux quatre maisons d’Opéra du territoire : Marseille, Toulon, Avignon et Nice, afin d’élaborer en région des nouvelles productions lyriques en grand et en petit format.

La grande forme est destinée à produire un spectacle de haut niveau et d’envergure nationale et internationale avec de larges effectifs.  Pour cette deuxième édition d’Opéras au Sud, le chef d’œuvre d’Antonin Dvorak, « Rusalka » a été choisi. La modernité et la qualité de la mise en scène par le duo Clarac et Deleuil ont déjà permis à la production régionale d’être programmé par l’Opéra de Bordeaux en novembre 2023.

La petite forme a l’ambition de proposer la même qualité avec un dispositif de tournée plus léger et facile à déplacer afin d’offrir ces spectacles sur tout le territoire régional et au-delà. Le choix de cette édition s’est porté sur « La petite sirène » nouvelle création du compositeur marseillais, Régis Campo, mise en scène par Bérénice Collet. Là encore, la modernité et la singularité de l’œuvre et de la mise en scène permettront à un public familial, d’apprivoiser la forme lyrique.  

« Rusalka » d’Anton Dvorak

  • Du 26 au 30 janvier 2024 à l’Opéra de Nice

« La petite sirène » de Régis Campo

  • Le 9 mars 2024 au Conservatoire de Nice

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*