«L’Union européenne n’a pas à interférer dans la gestion des forêts de ses États membres» Antoine d’Amécourt

Article publié en premier sur https://yves-damecourt.com/

«Certaines orientations prises par l’UE pourraient menacer l’avenir de ces forêts et de leurs nombreuses externalités positives.» hassan bensliman / stock.adobe.com

FIGAROVOX/TRIBUNE – En imposant aux pays membres une législation unique sur les forêts, l’Union européenne oublie les spécificités nationales et régionales en matière de biodiversité, affirme le président de Fransylva. À terme, cela pourrait avoir des effets néfastes, ajoute Antoine d’Amécourt.

Jeudi 9 février, les représentants de la forêt privée française et suédoise se réunissent à l’ambassade de Suède à Paris. Dans un contexte de présidence suédoise du Conseil européen, l’enjeu est d’alerter la Commission européenne sur les risques d’une politique inadaptée aux réalités de ses forêts et de ses bénéfices pour la société. La forêt couvre plus de … Lire la suite

L’article «L’Union européenne n’a pas à interférer dans la gestion des forêts de ses États membres» Antoine d’Amécourt est apparu en premier sur Au fil de l’eau.

Porte parole du mouvement LMR

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*