L’Etat et la Région Sud renforcent leur engagement pour le parcours professionnel des jeunes

Cet article est paru en premier sur https://www.maregionsud.fr/

http://example.comfileadmin/_processed_/7/4/csm_sequence_la_ciotat_yann_bouvier_65cd393b7b.jpg

Désignée pilote par Carole GRANDJEAN, Ministre déléguée auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, chargée de l’Enseignement et de la Formation professionnels, cette convention adoptée lors de l’Assemblée Plénière du 26 octobre dernier s’articule en 5 axes :

➢ Une meilleure mise en cohérence des offres de formation avec les besoins des acteurs économiques locaux :
Une consultation des acteurs économiques du territoire s’est tenue le 19 octobre dernier afin de répondre et réfléchir concrètement à l’insertion des jeunes en tenant compte des enjeux de recrutement des entreprises régionales.

➢ L’accélération de la transformation de la carte des formations :

  •  Aide au financement apportée par France 2030 pour la création de nouveaux plateaux techniques,
  •  Développement des Bac + 1,
  •  Valorisation du rôle des Campus des Métiers et des Qualifications de la Région,
  •  Renforcement de l’accompagnement des jeunes pour éviter le décrochage scolaire et les intégrer dans un parcours de formation/insertion avec France Travail.
     

➢ Une meilleure orientation, information et promotion de l’attractivité des lycées, des filières et des métiers d’avenir ou en tension :
Aider les jeunes à choisir un parcours de formation professionnelle qui corresponde à leur projet professionnel et aux besoins de compétences des entreprises locales.

➢ La levée des freins périphériques (mobilité, logement, action sociale, etc…) :
Aides destinées aux jeunes pour s’affranchir des contraintes géographiques liées aux établissements (internat, offre de transports publics…), financières (partenariats avec des entreprises locales pour des stages rémunérés, bourses…) ou matérielles (tablettes numériques).

➢ La prévention des risques de décrochage avant, pendant et après le lycée professionnel :
Actions ciblées au moment de l’affectation des élèves après la 3ème, adaptation du parcours au profil des élèves (classes réduites, options, année de terminale sur mesure, etc.), développement de nouvelles approches pédagogiques. Dans les situations identifiées de décrochage, la Région Sud proposera une information complète sur les formations qu’elle finance et accompagne.

« Parce que nous avons fait de la bataille pour l’emploi une priorité, nous renforçons, avec l’État, la formation et le parcours professionnels des jeunes. Les lycées professionnels ne sont pas des voies de garage, mais bien de véritables tremplins pour l’avenir ! Pour valoriser les compétences et les talents des nombreux jeunes qui choisissent ces filières, nous agissons à tous les niveaux, afin d’atteindre 100% d’insertion professionnelle. Je tiens à remercier Carole Grandjean, Ministre déléguée chargée de l’Enseignement et de la Formation professionnels pour son soutien, qui nous permet de porter ensemble cette ambition d’un lycée d’excellence. » a déclaré Renaud MUSELIER, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Président délégué de Régions de France.
 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*