La Région Sud soutient les forces de police et de gendarmerie nationales

Cet article est paru en premier sur https://www.maregionsud.fr/

http://example.comfileadmin/user_upload/1-FICHIERS/1-PHOTOS/Institution/header_site_1440x500_pleniere_23_06_2023_region_sure.jpg

La Région Sud s’engage auprès des forces de l’ordre afin d’améliorer le service public de sûreté et ainsi mieux répondre aux différentes formes de délinquance et de criminalité.
S’épanouir dans une région où il fait bon vivre est capital pour l’ensemble des habitants de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Aussi, la Région a décidé de mettre en place un plan d’actions dans ce sens, « la Région Sûre ».  Son but ? Améliorer le service public de sûreté et mieux répondre ainsi aux différentes formes de délinquance, de criminalité et de terrorisme.

C’est dans ce cadre, et avec la volonté de déployer une politique forte d’accompagnement des services de police et de gendarmerie nationales, des polices municipales et d’une manière générale de l’ensemble des partenaires publics ou privés oeuvrant pour la sécurité de nos concitoyens, que la Région s’engage pour la sécurité sur tout le territoire, et particulièrement à Marseille et dans les Bouches-du-Rhône.

Plusieurs actions concrètes qui vont dans ce sens sont votées en ce vendredi 23 juin, en Assemblée Plénière.

Un soutien aux forces de police et de gendarmerie sur l’ensemble du territoire, et particulièrement dans les Bouches-du-Rhône

Dans le cadre du plan d’actions « Région Sud, la Région sûre », la Région s’engage au côté des forces de l’ordre et participe au financement des équipements opérationnels tels que achats de véhicules, gilets pare-balles, armes non létales, caméras piétons et embarquées, radios de communication et bornes d’appel d’urgence, ou bien la construction et la rénovation des bâtiments accueillant les services de police et de gendarmerie nationale. 

Dans les Bouches-du-Rhône, un investissement de plus de 740 000 € pour les services de police nationale et 777 000 € pour ceux de la gendarmerie nationale a été réalisé. Des projets emblématiques ont pu être financés comme la création d’une brigade équestre pour près de 150 000 €. En 2023, les services de police et de gendarmerie nationale à Marseille et dans les Bouches du Rhône bénéficieront d’environ 700 000 € afin de renforcer leurs moyens opérationnels et leur efficacité en Région Provence-Alpes-Côte d’Azur comme l’extension du commissariat du 15ème arrondissement de Marseille.

Ainsi, au total en 2022, ce sont près de 5.8M€ € qui ont été affectés au soutien des forces de police et gendarmerie nationales.
Pour 2023, une enveloppe d’1M€ allouée à 30 projets pour la Police nationale et une autre d‘1.2M€ destinée à 26 projets pour la gendarmerie nationale sont votés lors de l’Assemblée Plénière du 23 juin 2023.

Focus sur le futur commissariat des 13ème et 14ème arrondissements de Marseille 

Le dispositif « Région sud, la Région sûre » permettra de soutenir cette année la construction du commissariat des 13e et 14e arrondissements de Marseille pour un montant d’ 1 million d’euros. Ce commissariat accueillera une centaine d’agents sur un terrain de 7 200 m² et 1728m² pour le bâti dans le cadre du projet de regroupement des commissariats actuels des 13ᵉ et 14ᵉ arrondissements sur un même lieu, rue Pèbre d’Ail à Marseille, initié par la Préfecture de police.

Renforcer la Garde régionale des lycées

Pour assurer la sécurité dans les lycées du territoire, la Région Sud déploie sa Garde régionale des lycées dans ses différents établissements. 
85 médiateurs sont déployés dans les Bouches-du-Rhône et 53 à Marseille pour un budget de plus de deux millions d’euros, soit la moitié du budget total affecté au dispositif. Une
expérimentation est engagée pour la mise en place d’un suivi éducatif à partir de la rentrée prochaine sur les territoires de Marseille, avec une attention particulière portée sur les 13ème et 14ème arrondissements, mais également à Arles afin d’assurer la sécurité et la tranquillité dans l’environnement des lycées. L’objectif étant, à terme, de renforcer le dispositif de la garde régionale sur l’ensemble de la Région. 

Tolérance zéro pour les crimes et délits 

Dans le cadre de la convention justice région, la collectivité a consacré plus de 520.000 euros au subventionnement des associations agrées par le Ministère de la justice dont 300.000 euros pour les interventions sur Marseille. Sur les champs de la prévention de la délinquance et de la récidive, 150.000 euros sont affectés aux actions dans
les Bouches-du-Rhône (50 % du financement pour Marseille) qui bénéficient à plus de 450 personnes et 121 familles. Parce que la tolérance zéro doit s’appliquer aux auteurs de violence et aux délinquants, chaque délit doit faire l’objet d’une réponse pénale. Cet engagement régional se traduit dans le déploiement de plus de 500 missions de travaux d’intérêt général au sein des services de la Région, notamment à Marseille. 

 

Une convention cadre passée avec la Région académique Provence-Alpes-Côte d’Azur dans le cadre du Plan de lutte contre la radicalisation

Toujours dans le cadre du dispositif  » Région Sud, la Région sûre », un plan pluriannuel déployé autour de cinq axes a été voté en 2021 pour lutter contre le phénomène de radicalisation. Parmi ces axes, répondre aux exigences de la formation et de l’accompagnement des publics concernés par la mise en oeuvre du Plan contre la radicalisation est une action prioritaire. A ce jour, 3000 agents régionaux dont une grande partie est affectée dans les lycées ont été formés à la détection des signaux de radicalisation. Cette convention cadre passée avec la Région académique a pour but de définir les modalités de formation avec le rectorat d’Aix-Marseille qui centralise 2468 agents régionaux des lycées, d’une part, et le rectorat de Nice qui centralise 1443 agents régionaux des lycées d’autre part, afin de poursuivre ce travail déjà entamé de sensibilisation contre la radication avec l’ensemble des partenaires de la Région Sud. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*