La Région accélère son engagement pour la sécurité des habitants du territoire

Cet article est paru en premier sur https://www.maregionsud.fr/

http://example.comfileadmin/user_upload/1-FICHIERS/1-PHOTOS/Evenements/Pierre-Emmanuel_TRIGO.jpeg

Une première en France pour une collectivité de plus de 6 000 agents. Grâce aux formateurs du ministère, les agents de la Région pourront être sensibilisés à la prévention de la radicalisation. En parallèle, la Région lance un plan de lutte contre la radicalisation avec des actions pour sensibiliser chaque année 2 000 lycéens dans 40 lycées.
Dans les transports, les lycées, la formation, la guerre du feu ou bien encore pour nos communes, la Région Sud a mobilisé depuis 2016, 271 millions d’€ pour la sécurité quotidienne de ses habitants.

Pour aller encore plus loin, elle renouvelle son engagement à travers le dispositif « Région Sud, la région sûre Acte 2 », dont voici quelques actions concrètes :

  • 15 bornes d’appel d’urgence expérimentées, dès 2024, devant les lycées et les gares avant une généralisation dans les communes ;
  •  Le développement des TIG « jeunes » en lien avec les services du Ministère de la justice afin que chaque délit fasse l’objet d’une sanction ;
  • Les formateurs du RAID, du GIPN et les référents sûretés du Ministère de l’intérieur mis à disposition des maires ;
  • Cybersécurité : un centre d’urgences permettant de venir au secours des communes impactées par la cybercriminalité et les cyberattaques et la création d’un cyber campus régional, expert en sensibilisation, formation et protection ;
  • 1 000 boutons d’alertes distribués aux associations qui luttent contre les violences faites aux femmes ;
  •  Le soutien des investissements de l’Ecole nationale supérieure des officiers de sapeurs-pompiers (ENSOSP) pour devenir un centre européen de gestions de crises.

Aussi, la Région Sud a rappelé son engagement dans de nouvelles expérimentations et se porte volontaire pour :

  • Accueillir le 1er Centre métropolitain d’encadrement militaire pour les jeunes délinquants,
  • Déployer et expérimenter les forces d’actions républicaines (FAR) à Nice,
  • Développer l’innovation : Reconnaissance faciale dans les lycées, dispositif PREVENT dans les gares, utilisation des drones, généralisation de la cartographie des risques naturels.

D’ici 2028, la Région Sud doublera son engagement : 280 millions d’€ seront mobilisés pour la sécurité de nos 5 millions d’habitants.

La Région Sud, modèle pour faire face aux risques naturels

Depuis 2018, la Région Sud déploie le dispositif « Guerre du Feu » autour de 3 grands principes : prévenir, combattre, reconstruire et des actions essentielles telles que :

  • Une garde régionale forestière : 221 gardes déployés sur 18 collectivités du territoire régional,
  • Financement de véhicules CCFF et RSC,
  • Fonds d’aide de 5 millions d’€ à l’achat de matériel pour l’ensemble des SDIS de la région,
  • Renouvellement de la flotte de Canadairs et réhabilitation du pélicandrome de Hyères,
  • Restauration des terrains incendiés à travers le fonds RESPIR,
  • Fonds d’adaptation de 5 millions d’€ au changement climatique pour accompagner les collectivités touchées par les sinistres, inondations, sécheresse, incendies.

    Aujourd’hui, ce dispositif pourrait être déployé par le ministère de l’Intérieur dans d’autres territoires en France confrontés aux mêmes risques naturels.

« La Région Sud réaffirme son engagement pour la sécurité de ses habitants et sa volonté d’aller toujours plus loin. Pour un environnement plus sûr et plus serein, les Maires peuvent compter sur notre mobilisation, et les forces de l’ordre sur notre soutien », a déclaré Renaud MUSELIER, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Président délégué de Régions de France.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*