Former plus et mieux : la Région Sud agit pour les professionnels de la santé et du social

Cet article est paru en premier sur https://www.maregionsud.fr/

http://example.comfileadmin/user_upload/1-FICHIERS/1-PHOTOS/Sante/sante.jpg

Une offre de formation augmentée 

6 nouveaux sites de formation ont ouverts en 2023 pour intensifier l’offre de formation, soit 12% de places supplémentaires. 

Concrètement, 123 places ont été ouvertes dans :

  • Les départements alpins (Embrun, Digne Manosque),
  • Le Nord Vaucluse (Valréas),
  • Le Var (Draguignan)  
  • L’Ouest des Bouches du Rhône (Istres)

En parallèle, une expérimentation inédite d’apprentissage infirmier en 1ere année est menée, en partenariat avec l’ARS et l’ANFH ( Association Nationale pour la Formation Permanente du Personnel Hospitalier).

Chiffres clés 

  • Le secteur de la santé et du travail social le premier employeur régional, avec 15 % de la population active de Provence-Alpes-Côte d’Azur
  • 18 503 élèves et étudiants dont 17% d’augmentation des effectifs en 5 ans (15 366 dans les formations sanitaires et 3 137 dans les formations en travail social)
  • 28 filières de formation préparant à un diplôme d’Etat
  • 92 sites de formation en région
  • 139 M€ de budget (augmentation de 36 % sur 5 ans) pour répondre aux besoins en fonctionnement des instituts de formation (111 M€), attribuer des aides individuelles aux étudiants (28 M€) et moderniser les établissements (près de 3,5 M€ consacrés à l’investissement et à la modernisation des établissements de formation, notamment pour répondre aux enjeux patrimoniaux liés aux augmentations de capacités et quotas du Ségur de la santé)
  • 94% de taux de réussite au diplôme et 90% de taux d’insertion des diplômés dans l’emploi.

Des dispositifs au service des étudiants

  • La création d’un kit d’information sur les aides remis à chaque nouvel étudiant, qui recense l’ensemble des aides régionales pour améliorer leurs conditions d’études et leurs conditions de vie. 
     
  • La poursuite des dispositifs en faveur des élèves et étudiants des formations sanitaires et sociales : Kit de premier équipement ; Indemnités de stage pour les élèves aides-soignants ; Major de promo ; Aide forfaitaire préparatoire. Le dispositif d’indemnités de stage en faveur des élèves aides-soignants a été étendu à compter de septembre 2023 aux accompagnants éducatifs et sociaux.  
     
  • La gratuité des études de masso-kinésithérapie (rentrée de septembre 2023) : elle a concerné 1068 étudiants des 2 instituts régionaux pour un budget de 2,5 M€. 
     
  • La modernisation des instituts de formations sanitaires et sociales 2023 :  

La Région a consacré près de 3,5 M€ à la modernisation des établissements de formation en 2023 et soutenu 43 projets portés par 20 établissements de formation paramédicale et du travail social répartis sur l’ensemble du territoire régional.  

Ces projets visent à moderniser les établissements et améliorer les conditions de vie et d’étude des étudiants, ainsi qu’à accompagner la transition numérique (plateformes pédagogiques, matériels informatiques, serveurs…)

Par exemple, 16 dossiers ont porté sur des travaux d’aménagement ou mise en conformité, pour plus de 1,89 millions d’euros. Aussi, plus de 679 000 euros ont été utilisés pour des travaux de rénovation courante des locaux de Brignoles notamment. 

 

  • Une mobilité européenne et internationale favorisée, avec la charte Erasmus+ Région Sud. Jusqu’en juin 2024, ce sont 76 505 € qui sont mobilisés pour 49 mobilités en Europe (plus 20% hors Europe).

Du nouveau à venir !

Dans l’orientation et la valorisation des métiers et formations du secteur

  • Bus « information métier » : amplifier et développer des réponses au plus près des territoires grâce à la mise en service d’un bus « information métier » à l’automne 2024. Il sera équipé d’outils numériques afin d’y organiser des séquences pédagogiques et d’animations à destination des publics scolaires et hors scolaires. Ce bus, mis en place dans le cadre du plan d’action régionale 2024-2028 pour l’orientation et l’information métier, permettra de faire connaître ces métiers et attirer des publics.

Dans la qualité des formations et conditions d’étude

  • Inscription des étudiants dans les instances de suivi et de mise en place de nouveaux dispositifs régionaux pour améliorer leurs conditions de vie et d’étude dans le cadre démarche « Relation Usager ».
  • Une démarche collective engagée sur le bien-être étudiant & la prévention de « la maltraitance étudiante » sera lancée. Cette action pourrait se décliner comme suit :
  • Une charte régionale qui engagera l’ensemble des acteurs (instituts de formation et employeurs) à lutter contre toute violence d’ordre physique ou psychologique envers les étudiants, – La création et l’animation d’un réseau des référents des cellules d’accompagnement des cas de mauvais traitements, – Une campagne régionale de sensibilisation des personnels et des étudiants et la création d’un numéro d’appel à leur intention. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*